mercredi 5 août 2009

100 000 000

100 000 000 (cent millions) de morts dus au communisme (source). Mais son bilan est toujours «globalement positif » (Georges Marchais).

48 commentaires:

Vlad 6 août 2009 à 00:18  

Que ce soit ici ou là bas t'es con partout hein, CSP.
100 000 000 millions de mort dus au communisme, hé, hé, hé que c'est con. En même temps ta source est tellement pourris qu'ici ou là bas c'est bien le même. Ca doit pas être facile d'être schizo à ce point là, hei trou duc, d'ici et de là bas.

comité-de-salut-public 6 août 2009 à 09:34  

Heu, je crois que c'est une parodie, ce site, tu sais. Ce n'est pas moi, qui écrit, ce sont d'autres gens. Toi comprendre ?

Crétin Socio-Pathe 6 août 2009 à 09:41  

@ Vlad : Cent millions (100 000 000), ça suffira je pense...

Comité de Sévice Public 6 août 2009 à 10:35  

Amusant. CSP nous lit avec beaucoup, beaucoup d'attention, en tout cas.

Et il ne veut pas, surtout pas, qu'on le confonde avec nous ! Oh là, non ! Ce sont "d'autres gens" !

Pourtant, nous n'avons pas d'efforts à faire pour être caricaturaux : nous sommes simplement fidèles à la source.

Vlad 6 août 2009 à 10:59  

Non, non, non gros Popol ça n'est pas une parodie. C'est le même, sauf qu'ici, gros Popol tu ne peux pas me faire disparaitre pareil quand je fais la publicité de ta littérature coquine. C'est dommage parce que je t'assure que ça vaut son pesant de cahuètes. Remarque, tu le sais sans doute puisque tu m'effaces dés que j'y fais allusion.
A part ça, ici c'est le même vide petit bourgeois que là bas et tout pareil on se fend bien la poire !

Quand à ton commentaire de 9h41, je vois pas ce que tu veux dire ou en quoi tu veux me dédire. Ici ou là bas toujours à pédaler dans la vase.
A bientôt gros Popol !

Anonyme 6 août 2009 à 11:07  

C'est très très bon. Continuez!

Je fais partie de ces gens que CSP emmerde profondément et qui va devenir un fidèle lecteur de votre blog...

Ce qui serait marrant, c'est que vous fassiez plus que lui en stats, vu qu'il se touche pas mal la nouille là-dessus...

Crétin Socio-Pathe 6 août 2009 à 11:27  

@ Vlad

« A part ça, ici c'est le même vide petit bourgeois que là bas et tout pareil on se fend bien la poire ! »

Ben oui, on fait un spoof fidèle...

« C'est très très bon. Continuez! »

C'est prévu. ;)

Vlad 6 août 2009 à 11:29  

Forcément que tu fais un spoof fidèle, vu que, je te le redis, tu es le même !

Crétin Socio-Pathe 6 août 2009 à 12:02  

« tu es le même »

Ah non, je ne suis pas un maraud ! Définition du maraud selon le Wiktionnaire : « Coquin, drôle ; personnage vil ou impudent. »

Ce qui convient très bien à Thierry.

Anonyme 6 août 2009 à 14:26  

"Ce qui serait marrant, c'est que vous fassiez plus que lui en stats, vu qu'il se touche pas mal la nouille là-dessus"

on est plusieurs à s'occuper de la pub

continuez comme cela, les 3

Anonyme 6 août 2009 à 15:30  

Bah le chiffre est non seulement totalement faux (et les auteurs de ce blog parodie le savent très bien), mais en plus il n'a rien à voir avec le "communisme".

Et en plus, c'est une parodie de fainéant car l'article original était beaucoup beaucoup plus long. Et même avec du contenu.

Plus ça va, plus je me dis que l'opposition de droite vaut pas un clou décidément......

Crétin Socio-Pathe 6 août 2009 à 15:44  

@ Anonyme 1

« on est plusieurs à s'occuper de la pub »

Ça, c'est sympa, merci beaucoup. ;)

@ Anonyme 2

« Bah le chiffre est non seulement totalement faux (et les auteurs de ce blog parodie le savent très bien), mais en plus il n'a rien à voir avec le "communisme". »

Ah non, ça je ne le sais pas très bien. En quoi ce chiffre est-il totalement faux ? Et quel est-il, si vous le savez mieux que les chercheurs qui ont co-écrit l'ouvrage cité (qui n'étaient pas d'accord sur le bilan chiffré, mais le chiffre bas était de 65 millions, tout de même...) ? Et avec quoi a-t-il rapport, sinon avec le communisme qui était l'idéologie des régimes incriminés ? Ah oui, si ces régimes communistes ont échoué, c'est parce qu'ils n'étaient pas assez communistes, on connait la rengaine. Une idéologie dont, à chaque fois qu'elle a été mise en pratique, conduit aux massacres, n'a rien à voir avec ceux-ci. CQFD.

« Et en plus, c'est une parodie de fainéant car l'article original était beaucoup beaucoup plus long. Et même avec du contenu. »

Et quel contenu ! Un amalgame d'un chiffre avec d'autres étant sans rapport... Ça, c'est du contenu...

« Plus ça va, plus je me dis que l'opposition de droite vaut pas un clou décidément...... »

Je note avec malice que vous parlez d'« opposition de droite».

Je croyais qu'on vivait sous une dictature fasciste. En tout cas, c'est ce maraud de Thierry qui le dit, et s'il le dit céksévré, hein.

Anonyme 6 août 2009 à 15:50  

> Ce qui serait marrant, c'est que vous fassiez plus que lui en stats, vu qu'il se touche pas mal la nouille là-dessus...

Faut bien se dire qu'au moins la moitié des gens qui visitent son blog viennent uniquement pour se foutre de sa poire.

En ce qui concerne le nombre de victimes du communisme, le nombre de 100 millions est contesté, mais dans tous les cas il s'agit de plusieurs dizaines de millions.

Vlad 6 août 2009 à 16:44  

> Et même avec du contenu.

Non, non, non gros Popol n'a jamais, jamais jamais mis de contenu dans ses posts. Sauf peut-être il y a très, très, très longtemps ici : http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2007/02/rhaaaahilaryjeveuxtoncooorps.html

ici : http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2007/01/sophie-tes-belle-je-veux-ton-corps.html

ou encore ici :
http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2007/01/marion-tes-belle-je-veux-ton-corps.html

Et puis il y a aussi ce jour de septembre 2008 où il a transpiré, mais gros Popol il veut pas que j'en parle. Pourtant, c'est chaleur, chaleur. C'est le côté berlusconien de fros Popol, son côté qui bande dur, bien, bien dur, of course !

Vlad 6 août 2009 à 17:16  

 En quoi ce chiffre est-il totalement faux ? Et quel est-il, si vous le savez mieux que les chercheurs qui ont co-écrit l'ouvrage cité (qui n'étaient pas d'accord sur le bilan chiffré, mais le chiffre bas était de 65 millions, tout de même...) ? Et avec quoi a-t-il rapport, sinon avec le communisme qui était l'idéologie des régimes incriminés ?

Dis donc gros Popol, que ce soit ici ou là bas c’est laborieux, hein ?
Bon, je crois que la question comptable, même si elle est bien pratique pour faire passer sa camelote n’est pas la plus judicieuse. Sinon on va être obligé de parler des morts dont la cause serait le capitalisme. On pourrait être obligé d’inclure les famines, la colonisation puis les politiques impériales, puis les accidents du travail, les accidents industriels etc et puis comme ça les scientifique des sciences humaines (hé, hé, hé.. ‘scuses je peux pas m’empêcher à chaque fois) et bien pourront pinailler sur les résultats et on aura une estimation basse et une estimation haute. Tiens j’y pense, j’me demande si un tel livre n’existe pas déjà (http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_noir_du_capitalisme). Alors tu vois gros Popol, les bêtises de Courtois ne sont pas très performantes. C’est juste de l’idéologie à la petite semaine, de la parole de curé. Bref, faut aimer jouer au ping-pong.
Là bas comme ici, on dirait que tu peux pas t’empêcher de faire le curé, hein ?
Bon, tout’ d’façon comme je l’ai déjà dit plus haut l’essentiel c’est que tu nous fasses marrer et ça, ici comme là bas tu le fais franchement bien (si, si il faut savoir rendre à César ce qui lui appartient)
Et puis voilà, pour te réconcilier (enfin essayer) avec toi-même, tu verras Joseph et Nico ne sont pas si loin que ça l’un de l’autre en dépit des apparences : http://www.leconcombre.com/dictionnaire/rz/staline_image/staline-cover-1.jpg

A tôt-bien gros Popol.

Crétin Socio-Pathe 6 août 2009 à 17:21  

« Bon, tout’ d’façon comme je l’ai déjà dit plus haut l’essentiel c’est que tu nous fasses marrer et ça, ici comme là bas tu le fais franchement bien (si, si il faut savoir rendre à César ce qui lui appartient) »

C'est bien là l'essentiel, Vladou...

Lenine 6 août 2009 à 19:19  

"Bah le chiffre est non seulement totalement faux (et les auteurs de ce blog parodie le savent très bien), mais en plus il n'a rien à voir avec le "communisme"."

ce qui est extraordinaire, c'est qu'il y a encore des gars pour écrire ce genre de conneries. Anonyme, viens tu d'une autre planète ? Où étais tu ces 90 dernières années ?
As tu un cerveau, des yeux, des oreilles ?
Es tu adepte lobotomisé d'une secte ?
Où alors c'est de l'humour (morbide)?

Commissaire Sans Protéines 6 août 2009 à 23:03  

Il est vrai que ce chiffre est sans doute faux, puisqu'il est très sous-évalué au vu des archives récemment découvertes, qui font perdre toute crédibilité à la propagande collectiviste :

http://www.fonjallaz.net/

Les communistes ont fait un rêve, qui s'est transformé partout en charnier.

Anonyme 8 août 2009 à 19:57  

Déjà tout le monde sait que le chiffre de 100 millions est faux.

Ensuite le chiffre correspond au nombre de morts dus à des régimes se réclamant du "marxisme-léninisme" (autrement dit du stalinisme).

Enfin, les morts sont dus à des régimes, pas à des idéologies.
Sauf dans le cas du nazisme par exemple, qui prône ouvertement l'extermination de certaines "races".
Sans oublier qu'on additionne des morts qui n'ont pas grand chose à voir entre eux : certains sont morts de famine due à une mauvaise gestion, d'autres sont morts exécutés par des fous furieux (Pol Pot, dont les auteurs de ce blog semblent des admirateurs), etc.


On pourrait de la même manière additionner tous les morts dus au capitalisme en additionnant tous les morts sous des régimes capitalistes.
On battrait tous les records mais ça n'aurait pas grand sens. Les libéraux pinochetistes manquent décidément d'arguments...

Anonyme 8 août 2009 à 20:10  

> Enfin, les morts sont dus à des régimes, pas à des idéologies.

Régime sans sel (ni poivre, ni viande, ni légumes), dans le cas du communisme.

> Sauf dans le cas du nazisme par exemple, qui prône ouvertement l'extermination de certaines "races".

Remplace "races" par "classes" et c'est exactement la même chose pour le communisme.

Crétin Socio-Pathe 8 août 2009 à 21:33  

« Déjà tout le monde sait que le chiffre de 100 millions est faux. »

Pas Stéphane Courtois, historien spécialiste du communisme...

« Ensuite le chiffre correspond au nombre de morts dus à des régimes se réclamant du "marxisme-léninisme" »

Oui, du communisme, quoi...

« Enfin, les morts sont dus à des régimes, pas à des idéologies. »

Nous dénonçons les deux sur ce blog.

« Sauf dans le cas du nazisme par exemple, qui prône ouvertement l'extermination de certaines "races". »

Même réponse que celle du dernier anonyme : « Remplace "races" par "classes" et c'est exactement la même chose pour le communisme. »

Anonyme 8 août 2009 à 21:50  

>Les libéraux pinochetistes manquent décidément d'arguments...

Vous n'y êtes pas du tout... Ce sont les ultra-crypto-cheguevaristes-festifs-citoyens-et-coprophages qui manquent cruellement de capacités d'analyse.

Anonyme 9 août 2009 à 18:13  

vous devriez vous appeler Comite de salubrite publique tant votre blog participe à l'assainissement des neurones de Thierry CSP

Anonyme 9 août 2009 à 19:04  

Remplacer classes par races est totalement idiot. Le communisme est une société sans classes et sans État, cad émancipée de tous rapports de domination de classe.

En remplaçant par "race", ça voudrait dire une société délivrée de toute domination de "race" sur une autre, donc notamment la fin du colonialisme, du néocolonialisme et de tout impérialisme en somme.

Difficilement comparable. D'autant que c'est déjà l'objectif du communisme également!

Pour le marxisme-léninisme, l'auteur n'a pas l'air au courant que c'est le terme forgé par Staline pour nommer son idéologie. Et qui n'a rien à voir avec le marxisme ou le léninisme, contrairement à ce que voudrait faire croire la propagande stalinienne officielle (que les stals de ce site propagent à plaisir).

Sur Courtois, aucun historien ne prend ses délires au sérieux. Son chiffre a même été dénoncé par les auteurs du bouquin dont il a écrit la préface. Pourtant pas réputés pour être "communistophiles" (ni stalinophiles), mais l'excès de caricature et de mensonge nuit à toute argumentation historique, politique ou scientifique.

Bah mais après, quel intérêt de converser politique avec des pinochetistes franchement? Ceux qui pensent qu'une dictature sanglante (mais libérale) est préférable à une démocratie un peu trop sociale.......
Ce qui vous gêne n'est pas les millions de morts du stalinisme, mais uniquement qu'ils n'aient pas été commis au nom du libéralisme.
Vous êtes aussi tarés les uns que les autres en somme!

Crétin Socio-Pathe 9 août 2009 à 19:16  

« Le communisme est une société sans classes et sans État, cad émancipée de tous rapports de domination de classe. »

Oui, une fois qu'ont été exterminés les « bourgeois »...

Commissaire Sans Protéines 9 août 2009 à 21:55  

Le stalinisme est une pratique du bolchévisme, comme l'hitlérisme est une mise en pratique du nazisme. Le léninisme fut lui-même une mise en pratique de l'idéologie marxiste. Le bolchévisme était criminel dès les début de la révolution de 17, avec la guerre civile, la collectivisation forcée, le système concentrationnaire, la Tchéka, le Guépéou, etc. Trotsky en fut l'un des commanditaires. Entre Staline et Trotsky, il y avait un conflit pour le pouvoir, mais pas de différence idéologique. Communisme et nazisme sont deux variétés du totalitarisme indissociables des camps de concentration, deux folies collectives qui se sont abattues sur le XXè siècle. Mais le communisme est aussi une passion messianique, une religion de mort d'autant plus pernicieuse qu'elle prétend instaurer le paradis terrestre. Quant aux négationnistes qui chialent "c'est la faute à Staline", c'est à peu près aussi ridicule que si l'on disait que l'hitlérisme fut une perversion du nazisme. En somme, le "stalinisme" est une invention des révisionnistes pour dédouaner les crimes communistes.

Anonyme 9 août 2009 à 22:46  

Les deux dernières interventions sont révélatrices d'une ignorance crasse de tout ce qui relève du marxisme, du léninisme ou de l'anarchisme (donc du communisme en général).

Aucun de ces théoriciens n'a jamais parlé d'éliminer physiquement la bourgeoisie. Ce qui n'aurait d'ailleurs aucun sens.
Ce sont les rapports socio-économiques, les rapports de production, les rapports de classe qui font que l'un est bourgeois et l'autre prolétaire.
La bourgeoisie est éliminée si ses rapports de domination de classe sont éliminés. Pour autant les individus qui formaient la bourgeoisie ne sont pas éliminés pour autant, ils ne forment simplement plus une classe dominante par rapport au reste de la population, puisqu'il n'y a plus de classes (ni bourgeoisie, ni prolétariat, l'une n'existant de toute façon pas sans l'autre).
Inversement, un "fou" pourrait toujours chercher à éliminer tous les individus composant la bourgeoisie à un instant donné. Il n'aurait pas pour autant éliminé les rapports de production qui font qu'il y a une bourgeoisie et un prolétariat, et donc d'autres individus formeraient aussitôt la nouvelle bourgeoisie. Et ainsi de suite. Ça n'aurait aucun sens.

Quant à l'analyse du rapport Staline/bolchévisme (Staline ayant toujours été l'aile droite du bolchevisme, soutenant même la révolution de Février et hostile au départ à la révolution d'Octobre), manifestement Commissaire Sans Protéines n'y connait strictement rien (ce qui n'est pas très étonnant). Mais je ne demande pas à des pinochetistes de connaître et encore moins comprendre l'Histoire. Ni la politique. Trop compliqué!

Au final, le stalinisme, le nazisme, le pinochetisme (simple application du libéralisme économique) sont des dictatures sanglantes dont les auteurs de ce blog semblent fiers.
D'où d'ailleurs leur pastiche d'un militant anti-stalinien et anti-fasciste (et anti-pinochetiste), qui même s'il n'est pas de la plus grande finesse, a surtout le mérite de bien emmerder les partisans des différents totalitarismes que voici...

Crétin Socio-Pathe 9 août 2009 à 22:54  

« Aucun de ces théoriciens n'a jamais parlé d'éliminer physiquement la bourgeoisie. »

Ah, il me semblait qu'il était question quelque part d'une certaine « dictature du prolétariat ». À moins d'être complètement naïfs sur la nature humaine, Marx et Engels devaient bien savoir ce qui se produirait si l'on confiait un pouvoir dictatorial au « prolétariat », en fait aux bourgeois qui se voulaient l'avant-garde de la « Révolution ».

Commissaire Sans Protéines 9 août 2009 à 23:38  

Le pinochisme, un système totalitaire comparable au nazisme et au communisme? Mouhahaha. Vous seriez bien le premier à soutenir une telle ineptie. Les historiens du totalitarisme, de Hannah Arendt à Nolte en passant par Aron et Furet, ont montré la spécificité des régimes totalitaire comme système concentrationnaire abolissant la vie privée. Rien de tel avec le régime de Pinochet, un régime autoritaire classique, qui s'est orienté vers liberté économique, puis a lui-même organisé la transition démocratique après avoir perdu un référendum. Vous m'expliquerez dans quel pays communiste on a vu ça. Où sont les camps de concentration au Chili?

Le régime castriste que voulait mettre en place Allende, c'est-à-dire un stalinisme tropical, avec ses milices marxistes et ses camps, s'en rapproche beaucoup plus. Trois années d'expérimentations socialistes suffirent pour que le Chili se trouvât ruiné, affamé et au bord de la guerre civile.

Bref, vous devriez essayer de sortir le nez de la propagande du Parti et de vous cultiver un peu.

Anonyme 10 août 2009 à 12:25  

> Le communisme est une société sans classes et sans État, cad émancipée de tous rapports de domination de classe.

Oui, de la même manière que le nazisme est une société sans races une fois que tous les non-aryens ont été exterminés.

> le pinochetisme (simple application du libéralisme économique)

Non ; qu'il y ait une certaine liberté économique sous Pinochet n'implique pas que toutes les sociétés libres ressemblent au Chili de Pinochet ("les chiens sont poilus, mais tout ce qui est poilu n'est pas un chien")

Par exemple, la Nouvelle-Zélande aujourd'hui est dans les grandes lignes aussi libre que le Chili de Pinochet, et ce n'est pas un régime particulièrement autoritaire.

Deux autres exemples : Hong Kong et Singapour. Il y a peu de liberté politique dans ces pays, mais les gens y sont généralement plus libres qu'en France par ailleurs.

Anonyme 10 août 2009 à 19:10  

excellent déjà 31 posts....ça vient, ça vient

Anonyme 10 août 2009 à 22:55  

Crétin socio-pathe porte bien son nom. Il pense qu'un gouvernement du prolétariat mène forcément à l'élimination physique de tous les bourgeois. La réciproque n'étant pas vrai, c'est juste que les prolos sont des cons.

Même pas la peine de répondre à l'autre qui fait l'apologie de Pinochet. Pas une surprise, on connaît vos opinions gerbantes.

Le plus marrant c'est l'anonyme de 12h25 qui réussit à nous dire dans le même post que tonton Pinochet est un gentil et que le nazisme est antiraciste.

Allez, continuez, c'est vraiment excellent dans la caricature (de vous même) ce blog! :)

Crétin Socio-Pathe 10 août 2009 à 23:08  

« Il pense qu'un gouvernement du prolétariat mène forcément à l'élimination physique de tous les bourgeois. »

Je pense, et surtout... je lis les livres d'histoire.Tout y est consigné.

Anonyme de 12h25 11 août 2009 à 10:58  

Anonyme de 22:55 : visiblement vous ne savez pas très bien lire...

Merssi l'edukation nassionalle !

Anonyme 11 août 2009 à 16:37  

@Crétin : faudrait effectivement lire les livres d'Histoire.
Et nous expliquer 1/ où les bourgeois ont-il été éliminés physiquement? 2/ où le prolétariat a-t-il eu le pouvoir?

Nous sommes tout ouïs.

Même le révisionnisme libéral a ses limites.
Bon après, je m'attends pas à ce que des gens qui admirent Pinochet, Staline et Hitler, aient une connaissance très sérieuse de l'histoire...

Crétin Socio-Pathe 11 août 2009 à 18:53  

« Bourgeois », dans la vulgate marxisante, ne signifie pas « habitant du bourg », mais « dominant ». C'est en tant que « bourgeois » que les koulaks ukrainiens ont été exterminés, par un « prolétariat » qui correspondait, en fait, à la petite bourgeoisie dans laquelle se recrutaient les bolcheviks, et continuent de se recruter les militants des partis d'extrême-gauche. Désolé, mais c'est ainsi...

Anonyme 11 août 2009 à 19:45  

Faut vraiment tout t'apprendre crétin (socio-pathe) :

« Par bourgeoisie, on entend la classe des capitalistes modernes, qui possèdent les moyens de la production sociale et emploient du travail salarié ; par prolétariat, la classe des travailleurs salariés modernes qui, ne possédant pas en propre leurs moyens de production, sont réduits à vendre leur force de travail pour vivre. » (Engels)

En clair, le fait d'être bourgeois ou prolétaire se définit uniquement par la place occupée dans les rapports de production.

Mais bon, faut pas s'attendre à une connaissance politique ou historique sérieuse de la part de petits pinochetistes apologistes des crimes nazis et staliniens...
Le révisionnisme, c'est bien plus pratique!

Crétin Socio-Pathe 11 août 2009 à 19:57  

Euh... En quoi cela démentirait-il l'exemple des koulaks ukrainiens ? Réponse↓: en rien. Abrégeons donc...

Anonyme 11 août 2009 à 22:51  

Quand on lit des conneries comme "« Bourgeois », dans la vulgate marxisante, ne signifie pas « habitant du bourg », mais « dominant »", il faut bien corriger.

Quant à mélanger stalinisme et marxisme, il ne faut vraiment rien comprendre à la nature du stalinisme...
D'autant plus vu les approximations historiques, qui sont plutôt du simple révisionnisme d'ailleurs.

Quand l'Histoire ne correspond pas à votre théorie, autant changer l'Histoire n'est-ce pas?

Crétin Socio-Pathe 12 août 2009 à 00:06  

« Quand l'Histoire ne correspond pas à votre théorie, autant changer l'Histoire n'est-ce pas? »

C'est du moins ce que nous autres, les communistes, pensons, oui...

Anonyme 12 août 2009 à 00:12  

Libéral-fascistes plutôt.
Apprentis pinochetistes...

Anonyme 12 août 2009 à 07:26  

il fait une fixette sur Pinochet, celui là !

blague à part, c'est assez fascinant de voir comment les adeptes de la secte extrême gauche ont été lobotomisés puis reformatés, puis venir nous asséner que tout va bien au pays communiste.
Sont ce des cons qui n'ont aucun sens critique, des salauds cyniques qui font semblant de ne rien voir, ou les deux à la fois ?

Crétin Socio-Pathe 12 août 2009 à 08:21  

Les deux, mon camarade ! ;)

Anonyme 12 août 2009 à 23:45  

L'extrême gauche a toujours été dans l'Opposition de gauche, donc opposé aux régimes staliniens que tu appelles "communistes" à titre propagandiste.

Et franchement quand on est pinochetiste, ou militant d'extrême droite violent comme le fut Madelin, il vaut mieux éviter de la ramener sur ce genre de sujets.

Stals, libéraux, nazis, même combat en somme!

Crétin Socio-Pathe 12 août 2009 à 23:53  

Un seul mot : Kronstadt.

Anonyme 14 août 2009 à 12:54  

Mouahahahahahaha !!!!

Crétin Socio-Pathe 14 août 2009 à 15:26  

Thierry, débranche, t'es en vacances.

Anonyme 15 août 2009 à 18:01  

Thierry?? pffff quel manque de perspicacité!

About This Blog

  © Blogger template 'The Base' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP