dimanche 2 août 2009

Nazionalisation des médias

Rha la la mon Benito Chavez, toi alors, tu as l'art de faire bouger les lignes. Et ta décision de faire fermer leur claque-merde à des médias qui ne vont pas dans le sens de ton nazional-collectivisme, fouyouyou la joie que ça déclenche sur les blogs de fascistes de gauche. Ensuite, comme on les comprend : si on considère que les médias sont un outil de production - d'informations -, il est parfaitement logique de l'enlever des mains de la société civile pour le nazionaliser, en faire un monopole étatique et personnellement, je ne vois pas où est le problème, moi qui ai une inclinazion pour le fascisme, de gauche ou de droite (chui pas hémiplégic', comme disait c'cosmopolite de Raymond Aron). Mais ceux qui détiennent les médias - qui, pourtant, sont bienveillants à notre égard -, eux, mettons-nous à leur place, ils en voient un, de problème : si au Venezuela on commence à abolir le pluralisme et la liberté d'expression, manquerait plus que pareil miracle se produise en France. Ce dont nous sommes fort loin, hélas, l'essentiel des sources d'informations de la population étant aux mains de sociaux-traîtres qui ont - encore... - quelques notions évanescentes de liberté d'expression.

Amusons-nous à faire deux secondes un plaisant parallèle avec notre pays, et ça signifie concrètement que TF1 et M6, ainsi que des radios comme France-Inter ou RMC seraient confisquées à leurs mandants légitimes et entameraient un processus vers une nazionalisation de force... C'est-à-dire, un alignement sur le nazional-besancenisme...
Et penser à ça m'enchante positivement, pour ma part. Quand j'vous dis qu'j'suis facho.

Et comme ce serait amusant de voir des journalistes et autres patrons de presse inonder les rues de leurs larmes en gémissant sur la liberté d'expression et la démocratie, empêchés qu'ils seraient alors de faire du journalisme relatant des faits. Ils seraient même soutenus spontanément, comme à Caracas, par des centaines de personnes refusant la censure et la dictature. Des "centaines" de personnes, seulement. Eh ouais, on a tant endoctriné dès la maternelle des dizaines de millions d'enfants au moyen de l'Éducassion nazionale (avec deux « s », comme dans « SS », et un « z », comme dans « nazi »)... Et puisqu'il s'agit de jouer le jeu d'une situation paroxystique, c'est précisément le genre de rassemblement que je rêverais de pouvoir "disperser" avec un berger allemand dans une main et un flash-ball dans l'autre, histoire de voir ce que ça fait de faire mon coming-out facho, une fois de plus...

Mais cessons de faire des rêves de feu, et constatons qu'à nouveau, décidément, mon Benito Chavez d'amour, tu as le chic pour faire chier les démocrates, et franchement, vraiment, toi qui dis toujours des grosses blagues bien antisémites avec ton bon pote Ahmadinejad, c'est un gros poutou bien fascisant que je t'envoie par dessus l'océan.


Benito Chavez et Adolf Ahmadinejad

Porte-toi bien, et surtout : continue et lâche rien. Ich liebe dich, Ia Tibia Lioubliou, Ti Amo, Te quiero, Wo ai ni : l'amour du fascisme est sans frontières...

6 commentaires:

RoseNoire 2 août 2009 à 17:36  

[sarcasme inside] Non mais franchement, les médias qui n'expriment que la voix du Parti et du Chef, c'est pas si mal, non? Au moins on sait exactement quelles sont les conneries qu'on va lire, même avant d'ouvrir le journal ou allumer la télé.

Et puis franchement, les gens qui osent penser différemment c'est dangereux pour le système, hein. tandis que là...tout dans l'Etat, rien en dehors de l'Etat, et rien contre l'Etat.
Comme disait un certain Benito (pas Juarez...l'autre ;-)

Anonyme 2 août 2009 à 19:54  

excellent !!!

je me demande comment, si on est doté d'un cerveau (si !), on peut admirer Chavez.
CSP c'est différent, il a pas été livré (en cerveau)

Anonyme 2 août 2009 à 20:31  

Ils ne sont pas complètement idiots, mais ce sont des totalitaires. Leur admiration pour Chavez n'a donc rien d'étonnant.

Le problème c'est qu'ils ne vont en tirer aucune leçon. Le régime de Chavez va bien évidemment finir comme tous les autres régimes socialistes, mais les gauchos oublieront et passeront à autre chose, sans jamais oser se demander pourquoi ça foire à chaque fois.

Crétin Socio-Pathe 2 août 2009 à 20:51  

@ Rose noire :

« les médias qui n'expriment que la voix du Parti et du Chef, c'est pas si mal, non? Au moins on sait exactement quelles sont les conneries qu'on va lire, même avant d'ouvrir le journal ou allumer la télé. »

Chavez a d'ailleurs son émission...

@ Anonyme 1 :

« CSP c'est différent, il a pas été livré (en cerveau) »

CSP... lequel ? ;)

@ Anonyme 2

« Le régime de Chavez va bien évidemment finir comme tous les autres régimes socialistes, mais les gauchos oublieront et passeront à autre chose, sans jamais oser se demander pourquoi ça foire à chaque fois. »

C'est parce qu'il n'y aura pas eu assez de socialisme, voyons.

Anonyme 3 août 2009 à 16:47  

l'autre !!!

anonyme 1

Commissaire Sans Protéines 3 août 2009 à 20:25  

Il arrive, nous sommes aux petits soins pour ce billet qui mérite une analyse clinique approfondie.

About This Blog

  © Blogger template 'The Base' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP